Echos de la session 2017
Entrez un sous-titre ici

Le thème de la session de Pentecôte 2017 a été : l'idolâtrie.

Nous avons travaillé ce thème à partir de trois textes : Nb 21, 4-9 - 2 Rois 18, 3-8 - Jn 3, 11-17

En choisissant un thème comme celui de l’idolâtrie, qui parcourt toute la Bible depuis la Genèse jusqu'au Nouveau Testament, nous étions assurés d'avoir des échanges riches et denses.

Mais le danger était de ne pas voir que le risque d’idolâtrie nous concerne tous, à tout moment (et surtout peut-être quand on se croit le plus à l'abri), de penser que ça ne touche que les autres etc... Je crois que nous avons su éviter cet écueil, et comprendre que ce problème nous concerne tous, qu'il déborde le cadre religieux, et que la psychanalyse elle-même n'en est pas indemne, comme bien d'autres courants de pensée de nos sociétés.

Plus encore, les textes choisis nous ont permis de voir que l' idolâtrie n'est pas à rejeter en bloc, qu'elle peut être un temps nécessaire, inévitable bien souvent en tout cas, mais aussi qu'il s'agit d'un piège redoutable car même en en ayant conscience il peut être difficile d'en sortir.

Sur la forme, il m'a semblé que ces journées ont cette année montré que le groupe des participants avait acquis une maturité qu'il n'avait pas connu à ce point jusque-là : égal intérêt des ateliers et des temps communs, rapidité à entrer dans le vif du sujet sans discours inutiles, facilité des prises de parole, écoute de l'autre, etc... et je ne parle pas de l'ambiance, sympathique et conviviale, mais cela n'est pas nouveau...

Pierre Lejeune